Ecriture de la Réalité Virtuelle

Home » Page d’accueil » HoloVR Prod Formation » Catalogue Formations » Ecriture de la Réalité Virtuelle
Realite virtuelle

Écriture et storytelling de contenus immersifs

Une formation en Réalité Virtuelle

OBJECTIF
Dans cette formation en Réalité Virtuelle nous allons étudier et appliquer au cours d’exercices pratiques, les outils et méthodes développées par G. Bernasconi (formateur). A la fin de cette formation vous aurez acquis les techniques pour « Mettre en scène » le son spatialisé en 3 dimensions, utiliser les « indices narratifs » pour diriger le point d’intérêt de l’utilisateur-VR, selon vos propres idées. Vous serez également capable de développer le concept de « Narraction » pour une interactivité invisible, préparer un multi-scénario (ramifications) et l’écriture à plusieurs voies dans un contexte expérimental.

Profil Stagiaire
Auteur – Réalisateur – Chef de projet, désirant développer des projets immersifs en VR.

Prérequis
Connaissance des base de la Réalité Virtuelle, de la dramaturgie et de l’écriture de scénario via des lectures ou des cours.

PROGRESSION PÉDAGOGIQUE

1- Constats et questions à se poser sur la VR.
Définition de la VR selon Philippe Fusch, différence avec la vidéo 360°.
L’écriture en VR, constat.
Immobilisme autour des 360°.
Que faire de l’utilisateur.
La réalité Virtuelle : des limites repoussées chaque jours. Rester en veille technologique.
Produire sans réflexion sur ce média : effets positifs et négatifs.
Le paradoxe des 180°, le « point d’intérêt ou point d’attention ».
Le choix du sujet : votre histoire sera-t’elle valorisé par la VR ?

2 – Initiation à l’écriture de scénario selon John Truby
La prémisse
Les 7 étapes clefs de la structure narrative
Les personnages
Le thème (débat moral)
L’Univers du récit
Le réseau de symboles
L’intrigue

3 – Liens « parallèle » entre l’écriture classique et les contraintes ou possibilités de la VR
Etude des parallèles techniques possibles entre le scénario et tournage de cinéma et les techniques à 360°

4 – Analyses de films 360° : la contribution des réalisateurs à ce jour, ce qui marche, ce qui ne marche pas, les prises de risque. (utilisation du casque VR)

5.1- Les composantes techniques-VR à prendre en compte pendant l’écriture.
Le son binaural, un outil de narration incontournable. Description de la technique. Une « télécommande-utilisateur » pour diriger le point d’attention (POI). Etudes d’exemples contextuels sinon ces données sont trop illimitées et non modélisables. Utilité de l’introduction au dialogue par des tics de langage.
Vue subjective ou vue caméra. Avantages et inconvénients, contraintes des deux techniques. Les relations émotionnelles résultantes. Les exceptions.

5.2 – Interactivité à prendre en compte pendant l’écriture.
Interactivité dans un film VR : situer la frontière entre jeu narratif et fiction VR/AR. Abolir ou non les frontières. Le respect de l’utilisateur. L’expérience et les demandes différente du VRonaute par rapport aux spectateurs ou gamers. Limites d’interactivité pour un film VR. « Servir » l’histoire !
La gestion du temps : incontournable ou pas ? Quelles possibilités ? Que faire du son pendant les modifications temporelles comme les étirements ou pause de l’image ?
Ecriture d’un synopsis en caméra subjective, sur un thème donné.

6.1– Mes outils d’écriture
La préparation à l’écriture : se poser les bonnes questions. VR ou Ciné-Flat (film claqqique), le genre, l’Univers en tant que décor vivant porteur d’émotions, comment dirigera-t’on le VRonaute, le choix de la « caméra », préparation des « indices narratifs » sous forme de « partition », le son et le POI.
Les « indices narratifs ». Second pilier de la narration en VR avec le son binaural. Les mauvaises idées pour diriger le VRonaute car elles le forcent sans subtilité. Indice narratif fixe et animé. Faut-il placer des indices narratifs dans chaque plan ?
Les séquences cinématique ou « passerelles narratives ». Comment relancer le rythme d’un film VR, créer des transitions, semer des « symboles narratifs ».
Reprise de l’exercice précédent : faire un tableau comparatif du même projet en VR/360° et en flat.

6.2- Développement d’outils spécifiques
Fiches découpage-partition des indices narratifs, placement son 3D, concept de « Narractivité ».
Forme du scénario : icones, découpage, interactivité, colonnes selon les cas. Étude du modèle proposé. Etude du concept de « Score de lignes narratives ».
Fiches décors 360°, placement son 3D et indices narratifs
Création d’éléments « narractifs », des séquences cinématiques pertinentes et d’une version expérimentale de votre expérience immersive sous forme de « Score de lignes narratives ».

7 – le Multi-scénario
Les possibilités d’un scénario arborescent, les différentes arborescences, les outils pour les mettre en place.

8- L’écriture pour la communication

9- La Réalité Augmentée et la narration : initiation
Les différences AR/VR
L’intérêt de la narration en AR : Simulation, immobilier, culture.
Le mariage AR-fiction (ou documentaire) est-il possible ? Les possibilités, les contraintes.
Comment se préparer à l’écriture? La sécurité de l’utilisateur.
Projet d’auteur et commande, les outils .

A-DURÉE de la formation en Réalité Virtuelle :
Module de 5 jours – 35H.

B-ORGANISATION

Formateur Gérard Bernasconi – Dirigeant

Lieux de formation formation en Réalité Virtuelle : 3 choix possibles
En entreprise, le formateur se déplace
En FOAD Visio-conférence.
En salles de formations privatisées, en des lieux variables sur toute la France, à la demande.

Moyens pédagogiques et techniques
En entreprise
Support de cours/matériel VR-AR si besoin, ordinateur stagiaire(s) à la charge de l’entreprise.
En FOAD
Support de cours/Tutoriels d’installation si besoin/code d’accès
En salle privée
Salle de travail avec vidéoprojecteur, connexion Internet filaire / Wifi
Ordinateurs personnels ou fournis/ matériel VR-AR si besoin / Support de cours